Communiqués de presse
et
actualités

 

o LIGUE ROC

o BIODIVERSITÉ

o FAUNE SAUVAGE
     
Espèces sauvages
     Milieux naturels

o NON-CHASSEUR

o ANIMAL SENSIBLE

o CHASSE EN FRANCE

o POUR LES JEUNES

o ACTUALITÉS
     Communiqués
     A l'affiche

o SOUTENIR ET AGIR


Communiqués 2012
A l'affiche

Les communiqués 2006
Annonce de la « gestion » du loup (05/12/06)
La chasse doit encore évoluer (03/11/06)
La justice sait aller vite (29/10/06)
Le projet CAMBIOR en Guyane (12/10/06)
La réserve des TAAF, oui, mais… (04/10/06)
Le "sixième sens" des plantes (26/09/06)
Tirs de loups en Isère (08/09/06)
Ouverture de la chasse (07/09/06)
Biodiversité, les politiques ont-ils à dire (23/08/06)
Le thon de la discorde (22/08/06)
Une bactérie mangeuse de pétrole (16/08/06)
La guerre au Liban (07/08/06)
Ministère de l'écologie et biodiversité... (27/07/06)
Il faut sortir de l'impasse (24/07/06)
Epilogue combat juridique oiseaux d’eau (14/07/06)
Les thons de Méditerranée pas en cages (12/07/06)
Protection de la nature : loi de 1976 (10/07/06)
Ensemble pour la biodiversité (04/07/06)
Guyane, report des autorisations de Cambior (01/07/06)
La protection des espèces… (26/06/06)
La grenaille de plomb interdite… (01/06/06)
2 agents assassinés en Guyane : l’Etat doit agir (23/05/06)
Savoir vivre, et faire perdurer la vie (06/05/06)
Chasse sous terre (27/04/06)
Guyane, or contre biodiversité (19/04/06)
Des ours et des hommes (13/03/06)
Grippe aviaire, pas de panique... (27/02/06)
Supprimons l'observatoire de la chasse (09/02/06)
Chasse aux oiseaux migrateurs (01/02/06)

ARCHIVES

2011
2010
2009
2008

2007
2006
2005
2004

2003
2002
2001
2000


Le 26 juin 2006

La protection des espèces : un statut à consolider

Communiqué signé : FNE, LIGUE ROC, LPO, SNPN, SFEPM

La loi du 10 juillet 1976 a généralisé le système des listes d’espèces protégées, interdisant ou réglementant un certain nombre d'activités, pour assurer la conservation d'espèces sauvages, animales ou végétales.

Les premières listes furent établies au terme d'un processus long et difficile, ainsi, la première liste, relative aux mammifères, date de 1981.

Ce système de protection a permis d’assurer la survie ou le rétablissement d’espèces, telles les rapaces ou les marmottes. Il a contribué à la réussite de plans de restauration de certaines espèces (gypaète barbu, vautour fauve, etc.) qui ont vu leurs effectifs remonter.

France Nature Environnement, la Ligue ROC, la LPO, la SNPN, la SFEPM se félicitent de ces succès obtenus grâce au droit.

Mais tout n’est pas réglé. Car des espèces protégées telles que l'esturgeon d’Europe, l'outarde canepetière, le macareux moine, l'ours brun ou certaines plantes, demeurent gravement menacées en France. Le Grand hamster, mammifère le plus menacé de métropole, pourrait disparaître dans une échéance de cinq à dix ans, bientôt imité par le Vison d’Europe. Par ailleurs, trop d’espèces communes, parmi lesquelles de nombreux oiseaux (hirondelle, alouette, etc.) sont en régression.

La loi de 1976 aurait elle donc échoué dans ces cas-là ?
Evidemment non. Simplement la protection des espèces ne peut être dissociée de mesures en faveur des habitats, d'une plus sévère réglementation sur le commerce ou de mesures pour limiter l'usage des pesticides...

Pour les associations signataires, l'esprit du législateur de 1976 qui souhaitait prévenir les atteintes aux espèces sauvages, doit donc être retrouvé et amplifié.
Cela passe par
- la mise en place d'un statut général de protection de toutes les espèces de vertébrés (avec listes dérogatoires limitatives d’espèces pouvant, si l’état des populations le permet, être prélevées).
- la mise en oeuvre d'une stratégie nationale pour la biodiversité ambitieuse afin que la nature soit prise en comptes par toutes les politiques sectorielles (agriculture, transports, aménagement…), seul moyen d’atteindre l’objectif 2010.

Pour plus d'informations concernant cet anniversaire, veuillez consulter le dossier de presse disponible sur le site de la fédération.

Contacts presse :
Service communication FNE : 01 45 87 96 09
Ligue ROC : 01 43 36 04 72